Les grandes paroles de Wolf Lyly #10

« La vie est emplie de hasard et de coïncidences,

Cependant, j’aime croire en l’existence de la chance. »

-Wolf Lyly

image

Have a nice day~

Les nouveautés photos ( ^ω^ )

 

HelloOOOooo les gens^^

Ca fait un bout de temps que j’ai pas posté de photos, alors je me suis dit « c’est le moment! » J’espère que vous aimerez(^.^)

image

image image image image image

 

N’ hesitez pas à commenter (o^^o)♥︎

Sans doute le meilleur groupe que le monde ai jamais connu…

Heyo heyo guys!!

Ca faisait un petit bout de temps que j’avais pas fais ce genre d’articles, et là bah j’avais envie de me lâcher, de parler un peu de moi et de vous faire découvrir de nouvelles choses. Aujourd’hui, on va parler musique. Mais, euh, attention! Quand je dis « musique » je dis pas « Kendji Girac » ou « Maître Gims » (je sais même pas comment ça s’écrit xD) qu’on soit bien clair!

Moi, je suis une fana de rock, hardorck, voir métal (plus tout le bazar qui vient avec!). Si vous n’aimez pas ça, bah… Je sais pas vraiment quoi vous dire en fait ^^’

Dans ce petit article, je vais un peu vous parler de mon groupe favoris (une certaine personne voit sûrement de quel groupe je parle xD). Ce groupe se nomme

Black_Veil_Brides_Logo

Bon, j’ai pas vraiment envie de dire « ouais, ce groupe est trop bien, bla bla bla… » même si c’est ce que je pense. Là, j’ai envie de parler un peu de ce groupe, de vous donner envie de vous y intéresser, et surtout de vous le faire connaître (parce que oui, ce groupe n’est pas très connu en France).

Commençons par le commencement. Black Veil Brides (abrégé « BVB ») est originaire de Cincinnati, dans l’Ohio (aux Etats Unis si je ne me trompe pas). Ce groupe né en 2006 est un groupe mélangeant rock and roll, hardrock et heavy métal (ce qui leur donne un style unique ^^). Les membres ont beaucoup changés depuis la création du groupe mais aujourd’hui il est composé de Andy Biersack (le fondateur et chanteur), Ashley Purdy (basse), Christian Coma (abrégé « CC », batteur), Jake Pitts (premier guitariste) et Jeremy Ferguson (plus couramment appelé « Jinxx », deuxième guitariste et également violoniste).

Parlons désormais des disques que le groupe à produit (parce que oui, les membres sont beaux, mais c’est avant tout la musique qui compte!). Je ne vais pas trop m’attarder là dessus parce que sinon l’article va faire plusieurs kilomètres de lignes xD  Je vais donc faire ça sous forme de liste.

-We Stich These Wounds (2009-2010): Littéralement traduit par « nous cousons ces blessures ». Deux chansons cultes (enfin pour moi) de cet album : Knives and Pens (couteaux et stylos) qui a eu énormément de succès lors de sa sortie en 2009, et We Stich These Wounds.

-Set the World on Fire (2011): On peut traduire ça en français par « mettre le feu au monde » ou « Mettre le monde en feu » (c’est tout de suite moins sexy quand on traduit.. xD) Cet album est pour moi l’un des meilleurs que BVB ai jamais fait! Les chansons sont justes « awesome » (je ne trouve pas le mot en français^^’). Rebel Love Song est d’ailleurs une de mes préférées.

-Rebels(2012): J’imagine que je n’ai pas besoin de traduire! Je ne connais pas trop cet album alors… on va passer au suivant hein?^^

-Wretched and Divine(2013): C’est pour l’instant LE meilleur album de BVB. Il comprend la célèbres chanson « In The End ».(A savoir: Une sorte de film a été fait en s’inspirant des chansons de cet album! Il se nomme « Legion of The Black »)

-Black Veil Brides(2014): On notera que le style et le niveau des chansons a énormément changé par rapport à leurs premiers albums! Faithless est l’une des chansons de cet album.

-?(2017): J’attends avec impatiente le nouvel album de Black Veil Brides! La première chanson « The Outsider » est déjà sortie et sincèrement, elle est géniale! On attend peut être un petit World Tour?(°w°)

 

Voili voilou, j’ai fini tout mon baratin, voila le lien de quelques chansons cool qui méritent d’être écoutées au moins une fois dans votre vie!

 

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Bye!

Vous savez, vous?

Salut, c’est Lyly!

J’avais envie de faire un article dans ce genre parce que… Pourquoi pas?

Le sondage d’aujourd’hui est: « Pour vous, qu’est-ce qu’un ami? »

 

Pour vous, qu'est-ce qu'un ami?(une seule réponse possible)

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 

Merci d’avoir participé… ou non!

 

A plus!

 

 

 

Les grandes paroles de Wolf Lyly #9

« L’amour est un esprit folâtre, qui aime vagabonder dans les prés, où il cueille toutes les fleurs se trouvant à ses pieds.

De toutes les fleurs qu’il a amassé, il en sélectionne au hasard certaines qu’il va ranger et présenter soigneusement dans un vase de cristal.

Il laisse ensuite les autres, arrachées de leurs racines, faner et pourrir. Ainsi est la vie. Aussi cruelle qu’inégale. Aussi belle que brutale. »

 

-Wolf Lyly

Les grandes paroles de Wolf Lyly #8

« Quelqu’un qui ne rêve pas est quelqu’un qui ne pense pas. Quelqu’un qui ne pense pas est quelqu’un qui ne vit pas. Ainsi, quelqu’un qui ne rêve pas ne vit pas ! »

 

(Après avoir étudié la relation de Chasles à l’école… xD)

-Wolf Lyly

Les grandes paroles de Wolf Lyly #7

« L’écriture est sans nul doute le plus beau de tous les arts. « 

-Wolf Lyly

Mittetio: chapitre 12

Salut salut! Bon d’accord, il est un peu tard, mais je suis quand même dans les temps! (javais prévu de poster ce chapitre dans la soirée hé hé!) Voilà c’est juste que le temps de tout corriger, de réécrire certains passages… Ca en met du temps! (trois heeeuuuures!!) J’espère que vous serez satisfait parce qu’il y a une bonne demi-heure de lecture qui vous attends!

-Wolf Lyly

Chapitre 12: Liam m’a trahi

    Je mis mon téléphone sur muet, je ne croyais plus en rien. Je ne pouvais plus lui faire confiance. J’avais besoin de prendre l’air. Je me transformai en oiseau , puis volai. Je volai le plus loin possible. Les larmes coulaient sur mon visage sans que je puisent les arrêter.

   J’arrivai à l’école; là où il m’a avoué qu’il m’aimait. Des sentiments… Ce ne sera pas avec ces foutaises que l’on gagnera ma confiance.

   Je retournai au camp, et rentrai dans ma maison par la fenêtre que j’avais laissée ouverte. Il était à ma porte. Il ne m’avais pas vu. Je lui ouvrit.

« Leïla je… », fit-il en bredouillant.

    A ce moment précis, je ne pu m’en empêcher. Je donna une violente gifle sur la joue de Liam, avant de lui claquer la porte au nez. Voir son visage m’a mis hors de moi. Je m’enfermai dans ma chambre, et me mis à pleurer. Je ne savais si c’était de la colère, ou de la tristesse. Lorsque je me vis dans le miroir, mes yeux avaient changés. L’un était bleu ciel, l’autre rouge vif.

    Le matin qui suivit, il faisait gris, presque noir. « Très en raccord avec mon humeur », me dis-je intérieurement. Une fois prête, je sortis de chez moi, et commençai ma journée.

    Alors que je me dirigeais vers l’amphithéâtre pour mon cour d’histoire, Céleste m’interpela. Elle avait sûrement remarqué que je n’allais pas à cause de mes yeux.

« Ca va?, me fit-elle.

-Très bien, oui je vais bien. Mieux que d’habitude même!

-Heu, vu ta tête et celle de ton copain j’aurais pourtant… »

   Je la coupai d’un ton sec.

« Ce n’est pas mon copain compris? Je me demande d’ailleurs comment j’ai pu être aussi niaise pour croire qu’il ai éprouvé le moindre sentiment à mon égard!!! »

   Liam qui n’étais qu’à quelques pas avait tout entendu. Bien entendu, il ne se senti pas très bien. La gifle d’hier lui avait laissé une amère marque rouge étalée sur la totalité de sa joue droite. Céleste fit rapidement le lien entre cette marque et ma main que je massais assez souvent. Je ne pouvais plus supporter cette situation. Je me dirigeais vers le bureau de la directrice. Je n’allais pas bien. Vraiment pas bien.

   Une fois dans son bureau, la directrice montra une expression choquée, sûrement à cause de mes yeux.

« Je sais ce qu’il s’est passé. Cependant, je pense que tu devrais prendre ta journée. Tu sais, un mélange si froid de ces deux émotions: colère et tristesse, pourrait être vraiment désastreux.

-Qu’est-ce qu’il ne va pas chez moi madame? Tout le monde me regarde comme si j’étais une sorte de bête de foire, je ne peux plus le supporter. J’ai tellement envie de… Tout détruire sur mon passage vous savez…

-Tu es juste une fille, gravement blessée au coeur. Ah, ce que les garçons peuvent être ignorant… Nier, cacher, refuser de voir le coeur qui s’est ouvert à lui, pour le blesser, et finir par le détruire. Mais tu es forte Leïla. Plus forte que tout autre fille. Et Liam n’est pas comme tous ces autres garçons. Alors je pense que vous devriez laisser une deuxième chance à votre amour, car il venait de naître, et était encore instable. Il faut prendre le temps de le cultiver, et le voir pousser au fil du temps, afin qu’il donne à la fin, les plus goûteux de tous les fruits.

-Madame… Je vous remercie énormément pour vos conseils mais… Je doute fortement que la situation puisse s’arranger. En fait… J’aimerais pouvoir utiliser un des amphitéâtres afin de m’entraîner si je ne vais pas en cour.

-Bien entendu. »

   Mme; Rood me donna les clés d’un petit amphithéâtre isolé. Je la remerciai, et me retirai.

   Lorsque je sortis, il était encore là. Depuis ce qu’il s’était passé, j’avais l’impression de le voir partout. Est-ce qu’il me suivait? Peut importe.

   Nous nous regardâmes, droits dans les yeux, pendant quelques secondes. Un regard vide, dénué d’émotion. Je finis par détourner les yeux, et je me dépêchai de rentrer chez moi. Sinon, les émotions allaient ressurgir, et finir par déborder, et comme l’a dit Mme. Rood, les conséquences pourraient être désastreuses.

   Cependant, Liam m’attrapa le bras.

« Attends!, me dit-il. Laisse moi t’expliquer… Je… »

   Je lui coupai la parole, et m’approchai de lui tel le faucon brandissant ses serres afin de saisir de ses griffes aiguisées la chauve-souris sans défense et la tuer.

« N’essaye pas de jouer à ça avec moi, Liam. J’en ai assez de ce jeu. Alors quoi? Tu vas me dire que pendant tout ce temps, tu avais des sentiments pour moi? Et bien sache que je ne te crois pas. Mais j’aimerais juste te dire que moi, j’avais des sentiments pour toi. Mais maintenant, quand je te regarde, le seul sentiment qui me vient à l’esprit, c’est la colère, et le mépris. »

   Je me dégageai de sa prise.

« Je me demande encore comment j’ai fait pour croire à tes mensonges. Toute cette histoire entre nous… C’était vraiment un magnifique mensonge. Maintenant je ne veux plus te voir. »

   Je partis, le laissant, une fois de plus, seul. Voyant que mes amies attendaient devant chez moi, je préférai les éviter. J’allai donc marcher seule dans le pré fleuri qui se situait à quelques pas de ma maison. Dans ce pré siégeait un immense arbre aux feuilles bleues. Il rayonnait. Alors, je voulu m’assoir au pied de cet arbre à l’aura mistique, mais à mon grand étonnement, une fille y était déjà assise. Elle était recroquevillée la tête dans les genoux. Elle pleurait à chaudes larmes. Je m’accroupis, et lui adressai la parole.

« Dis… Est-ce que ça va? »

   La fille leva les yeux. Ils étaient emplis de larmes, ruisselant le long de ses joues.

-Oh, oui ne vous occuper pas de moi… Enfin… C’est juste que…

-Dis-moi tout.

-Tu peux pas comprendre toi… Tu es Leïla, la fameuse Leïla! La dernière Mittetio, belle, et intelligente! Tu as tous les plus beaux garçons à tes pieds, moi… Je ne suis rien…

-Les plus beaux garçons?

-Liam et Loukas. Ils sont les deux plus beaux vampires du camp, toutes les filles vampires rêvent de sortir avec lui! Et au final, c’est toi, qui n’est même pas de notre race qu’ils ont choisi…

-Ecoutes. Liam ne m’aimait pas, et pour Loukas, je ne suis absolument pas attirée par lui, disons qu’il a une manière d’aborder les filles… Un peu spéciale. Enfin tout ça pour dire que tu peux tenter ta chance, toi, tu as le droit au bonheur. Moi, j’en ai assez de ce genre d’histoire. J’en ai assez qu’on me prenne pour une conne.

-Arrêtes, Liam ne ferais jamais de mal à quelqu’un.

-Tu n’as pas vécu ce que moi j’ai vécu. Je ne veux pas commettre la même erreur deux fois en lui donnant une seconde chance.

-Non c’est faux il t’aime!

-Et comment pourrais-tu le savoir??

-Ecoutes, Liam est un très bon ami, et je sais ce qu’il s’est passé entre vous. Depuis cet évènement, il ne cesse de me parler de toi, d’une manière si violente et passionnée, comme si il t’avait perdu! Je sais que je n’ai aucune chance avec lui, alors toi qui est la femme qu’il aime, s’il te plaît, cesse de l’éviter! Fais-le pour moi… S’il te plaît. Tu n’imagines pas quel vie minable je mène depuis que vous vous êtes disputés.

-Je ne peux pas faire ça. Et je ne te crois pas. Liam n’a jamais éprouvé le moindre sentiment envers moi.

-C’est vrai, tu peux me croire!!

-Et puis même si ça l’était, je ne peux pas accéder à ta requête. Il m’a brisé le coeur, tu m’entends?? Et s’il m’aimait, comme tu l’as dit, alors pourquoi a-t-il fait ce qu’il a fait?

-Parce qu’il ne sais pas y faire avec les filles, il n’a jamais eu de copines avant toi!

-Je ne veux plus parler de ça. Il est temps d’aller en cour maintenant tu ne crois pas? Tu es déjà en retard.

-Alors viens avec moi. »

   Même si Mme. Rhood m’avait conseillé de ne pas retourner en cours, j’accompagnai quand même la vampire. Nous nous dirigeâmes donc vers l’amphithéâtre de M. Vegeta où nous attendait son cour de magie générale.

   Nous étions bien en retard, et lorsque nous fîmes irruption dans le bâtiment, un amas de papillons de milles et unes couleurs différentes fixèrent leurs regards sur nous. Il s’agissait en fait des élèves qui s’étaient métamorphosés. Liam était le seul qui avait gardé sa forme humaine. La fille que j’avais accompagnée alla gagner sa place, et M. Vegeta se tourna à son tour vers moi.

« Ah te voilà! Comme tu peux le voir, Liam semble avoir des difficultés. Tu pourrais aller lui venir en aide s’il te plaît?

-Non désolé, mais je ne peux pas lui adresser la parole. Laissez-moi aider quelqu’un d’autre…

-Je le sais très bien, c’est pour ça que je veux que tu y aille.

-Monsieur…

-Vas-y.

   Je montai les marches afin d’arriver à la place du vampire. A chaque pas que je faisais, je me demandais ce qu’il allai encore se passer. Une fois arrivée, je m’assis à côté de lui, d’un air détaché. Je pris une grande inspiration, et finit par lui adresser la parole.

« Bon alors, c’est quoi ton problème?

-Je n’ai aucun problème.

-Ah ouais?

-Bon, si tu veux vraiment savoir, mon problème, c’est toi! Tu me hante, je ne fais que penser à toi depuis que tu m’évites! Tu n’imagines pas toutes les questions que je me pose lorsque je te vois! « Qu’est-ce que je vais bien lui dire? », « Va-t-elle encore m’éviter? », ou encore « Va-t-elle m’adresser la parole et tout va-t-il redevenir comme avant? » J’ai l’impression de perdre la tête! Leïla, tu me rends fou!

-D’accord, t’as pas besoin de moi. Je m’en vais.

-Mais…

-Non je t’ai dis non… Laisse-moi. »

   Je pris la forme d’un papillon afin de me fondre à la masse. Mes ailes avaient la même couleur que celle de mes yeux: l’une rouge, et l’autre bleue. Alors que je m’apprêtais à prendre mon envol, Liam me pris en otage avec ses mains. Furieuse, je repris mon apparence humaine et lui donna une seconde gifle sur la joue opposée.

« Comme ça t’es symétrique! Bon sang est-ce que tu comprendra un jour ce que tu m’as fait ou t’as besoin que je te fasse un dessin?? »

   Je lui hurlais dessus, sans prêter attention aux gens autour de moi. Les larmes ruisselaient sur mes joues, je ne pouvais les arrêter.

« Tu m’as fait assez de mal comme ça… »

   Je me retirai en baissant la tête. L’ambiance du cour était devenu tendue à cause de moi.

   Je fus par la suite convoquée par Mme. Rhood. A vrai dire, je m’y attendais. Une fois devant son bureau, accompagnée de Liam, elle semblait folle de rage.

« je pensais avoir été claire Leïla! Il était préférable pour toi de ne pas retourner en cours dans ton état! Tu te rends compte que ça aurait pu aller beaucoup plus loin? Et vous jeune homme, je n’en attendais pas moins! Jouer avec les sentiments d’une fille brisée, petit inconscient!! Je n’ai pas d’autre choix que de vous coller tous les deux, espérant que cela arrange les choses! Demain soir dès la fin des cours vous irez donc nettoyer l’amphithéâtre où vous vous êtes battus. Maintenant, vous pouvez disposer. Mais par l’amour de Dieu, arrêtez d’essayer de vous détruire mutuellement, vous êtes si jeune! »

   Nous sortîmes sans broncher. Une fois dehors, Liam m’interpela.

« Je sais mieux que quiconque ce que j’ai fait, tu n’imagines d’ailleurs pas comment je me sens mal à chaque fois que je te vois. Mais ne plus pouvoir te parler, te toucher… T’embrasser! Chaque nuit, je rêve de notre premier baiser: le contact de tes lèvres avec les miennes, celui de mes mains sur ton cou… Leïla tu me hantes, j’aimerais revivre ces moments passés avec toi! Je donnerais mon âme ne serais-ce que pour te revoir sourire! Comment Leïla, comment pourrais-je faire pour regagner ta confiance?

-Ma confiance? Ma confiance tu dis?? Elle est partis en même temps que la phrase « oui j’ai compris » que tu as dit à ta chère mère alors que j’étais au téléphone avec toi! »

Les larmes se remirent à couler sur mes joues. Je pleurais, sans même savoir pourquoi.

« Cette confiance, cette confiance qui m’a poussé à t’embrasser, cette confiance qui m’a poussée à t’aimer et enfin cette confiance qui m’aurait poussée à mourir pour que toi tu vive!! Mais cette confiance est partie, et je doute que tu puisse la récupérer. »

   Je détournai le regard, une fois de plus. Je ne pouvais plus voir ce visage; ce visage que j’ai tant aimé et chéri, ce visage qui maintenant, me donne envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. Liam cria.

-Comment pourrais-je la récupérer? Je t’en prie, s’il existe un moyen, alors je le ferais, sans hésiter!

-Tu sais? Le petit Pousset semais à chaque fois quelque chose, et a chaque fois cela disparaissait. Et bien là, c’est pareil. Elle a disparu, elle est envolée, elle est loin, très très loin!! »

   Je pars. Chaque jour, j’ai l’impression de revivre la même, interminable et horrible scène.

   Le lendemain, je préférai ne pas aller en cours. Je profitais de ce temps libre pour étudier en détail le parchemin. Je sortis m’installer dans un coin tranquille pour réfléchir, où personne n’irait me déranger. Personne, sauf Alexandre.

« Ah je pensais bien te trouver là!, me fit ce dernier en m’adressant un sourire.

-Tu me cherchais?

-Oui.

-Si c’est a propos, de Liam, tu peux partir.

-Et bien en fait, oui c’est à propos de Liam, mais non je ne vais pas partir. Je sais qu’il s’est passé quelque chose.

-Bonne déduction! Sauf que dommage pour toi, je n’ai pas envie d’en parler.

-D’accord… tu fais quoi sinon?

-J’étudie ma prophétie.

-Ta prophétie?

-Non c’est pas la mienne, c’est juste quel parle de moi!

-Ah ok. Et ça dit quoi?

-Retrouver le roi et la reine des Mittetios!

-Rien que ça! Ecoute je suis venu te parler de lui, pas d’autre chose…

-C’est toi qui as commencé cette discussion! Bon alors si c’est pour parler de lui je veux bien mais si c’est pour parler pour lui c’est mort.

-De lui.

-Je t’écoute.

-Il est devenu complètement dépressif! Mais quand je dis dépressif, il y a du level là! Il arrête pas de parler de toi, et puis si je m’approche trop près de toi, j’ai limite peur qu’il jaïsse de nul part pour me tuer!

-C’est aussi dur que ça…?

-Et encore je t’ai pas tout dit! Il est complètement fou, fou de toi! Ton parfum c’est bien jasmin, oeillet et vanille?

-Oui…Comment tu sais?

-Il l’a acheté pour en mettre sur son lit tu te rends compte! Je suis presque sur qu’il t’a même volé des vêtements!

-Ah c’est pour sa que je trouve pus mon t-shirt préféré!

-Sérieux??

-Mais ça va loin la quand même, tu trouve pas…? Je me sens limite agressée sexuellement là…

-Oui mais il t’aime c’est pour ça!

-j’en doute fortement… Mais ça me tracasse quand même un peu… Je vais essayer d’y réfléchir.

  Alexandre s’éloigna. Je me levai également pour aller me dégourdir les jambes. Je ne pouvais cesser de réfléchir à ce que tout le monde n’arrête pas de me dire. « M’aime-t-il vraiment? »

   Soudain, j’aperçus une silhouette familière, cachée… dans un buisson non loin de chez moi. C’était encore Liam. Il était sur son téléphone. J’allai me mettre derrière lui.

« T’espionnes qui? »

   Il se retourna en un sursaut.

« Hey… Salut je t’avais pas vu!

-Ah ouais? Alors tu fais quoi ici?

-Et bien je me promenais…Et toi tu fais quoi?

-Alexandre m’a dit que t’avais acheté mon parfum. C’est vrai ça?

-Oui… Leïla je sais que tu ne veux pas que je te parle, mais ne pas te voir, c’est trop dur donc des fois je te suis. Tu n’imagines pas quel supplice j’endure! »

   Je levai un sourcil interrogateur.

-Qu’est-ce qui est un supplice?

-De ne pas pouvoir te parler, te voir, toucher tes cheveux, sentir tes main a mon cou, de sentir ton odeur! C’est d’ailleurs pour ça que j’ai acheté ton parfum. Et le plus dur, c’est de connaître le gout de tes lèvres et de ne pas pouvoir y regouter… C’est ça le plus dur.

-Attends comment ça le gout de mes lèvres?

-Elles sont sucrées et douces.

-Tu sais… J’ai beaucoup réfléchis à ce qu’il s’est passé ce jour là, et j’aimerais que tu me dise la vérité. Pourquoi as-tu dit ce que tu as dit à ce moment là, alors que tu savais que j’étais au bout du fil?

-Si j’ai dit ça, c’était pour te protéger de ma mère. Parce qu’elle est folle furieuse, et que si j’avais osé la contredire, elle serais venu te voir, et… Enfin bref. Ensuite, j’ai voulu tout t’expliquer sauf que tu avais raccroché, du coup je suis venu te voir, mais tu m’attendais avec une surprise que je n’avais pas prévue. La suite, tu la connais…

   Liam s’approcha de moi.

-Je sais, je ne suis qu’un crétin, qu’un pauvre idiot. J’ai mal agit, et au final, je t’ai blessé. Mais je t’aime. Je t’aime au point d’en perdre la tête.

-Comment puis-je être sûre que tu ne mens pas?

-Sache que je suis là, avec toin malgré les menaces de ma mère.

   Je souris. Liam continua.

-Ton sourire m’avait tellement manqué… Petit à petit, j’ai l’impression de te retrouver. Est-ce qu’un jour, je pourrais retrouver tes lèvres?

-Je ne sais pas.

-Puis-je?

   Sans attendre mon accord, il posa ses lèvres sur les miennes. Une vielle sensation s’empara de moi. C’était l’amour. Le vampire m’enlaça, m’empêchant de fuir, puis, pris mes mains et les posa sur son cou. Le baisé fût long, et plus passionné que jamais.Nos lèvres finirent par se séparer, et Liam me chuchota:

« J’ai l’impression de revivre à nouveau. »

   Ses mains qui étaient collées à mon dos glissaient lentement jusqu’à mes hanches. Un frisson me parcouru. Voyant que je n’aimais pas cela, Liam les retira.

« Je ne peux pas, dis-je. Pas encore. »

   Son air blessé réapparut.

« Je… J’ai encore les idées un peu confuses alors… Laisse-moi le temps. »

   Liam posa sa main sur ma joue.

« Leïla, je ne t’ai jamais trahie, je ne te trahirais jamais? Je t’aime. »

   Une partie de moi même me dictait de savourer ce moment, une autre me disait le contraire. Je ne pu répondre que par un silence.

« Je n’ai toujours pas regagnée ta confiance?

-Si, mais j’ai seulement… Je doute. »

   Il pris ma main et la posa sur sa poitrine. je pouvais sentir son soeur battre.

« Je t’aime. Mais toi… M’aimes-tu?

-Je ne sais pas, je ne sais plus.

-Est-ce que je peux passer la soirée avec toi?

-De toute façon même si je dis non, je suis obligée. On est collés je te rappelle! »

   Je lui donnai une tape amicale sur l’épaule, puis nous nous dirigeâmes vers l’amphithéâtre où nous attendait Mm. Rhood.

« Vous avez deux heures pour tout nettoyer. Je vous confie les clés, alors une fois le travail fait vous fermerez le bâtiment et mettrez les clés sous le paillasson compris?

-Oui madame. »

   Les deux heures se passèrent sans le moindre problème. Une fois notre mission terminée, je mettais proprement les clés sous le paillasson comme me l’avait indiqué la directrice. Alors que je m’apprêtais à rentrer chez moi, Liam me demanda:

« Au fait, tu as un cavalier?

-Pourquoi?

-La fête dans deux jours.

-Quelle fête? Je n’ai pas eu d’invitation!

-Tiens, en voila une. »

   Il me tendis un petit papier jaune avec noté dessus « bal, thème: rois et reines » avec les horaires.

« Je ne sais pas, je vais voir.

-Ok mais pour le cavalier, tu me réserve la place hein? »

   la soirée se finit sans que je ne lui donne de réponse. Une fois chez moi, je regardai ma robe de princesse, celle que j’ai eu après avoir découvert la prophétie. Je ne savais pas si j’avais envie d’aller à cette fête.

   le cour d’histoire du lendemain, Aggripa vînt s’assoir à côté de moi.

« Hey t’as fait un sacré raffut l’autre jour! Ca va?

-Oui ne t’inquiètes pas, c’est juste qu’il y a plusieurs choses qui m’échappent en ce moment. Et toi?

-Moi ça va pas de problème; Enfin pas au point de frapper quelqu’un…!

-Oui je t’avoue que ce n’étais pas très malin de ma part d’avoir fait ça mais je ne vais pas te cacher que ça m’a bien défoulée! »

   On a ris, même si ce n’étais pas vraiment censé être drôle. Soudain, Aggripa lança:

« Alerte rouge! Leïla, un beau gosse du nom de Liam arrive derrière toi! Surtout ne le frappe pas!

-Il en a eu pour ses deux joues, je ne  vais pas aussi lui refaire le nez! Je suis pas chirurgienne non plus! »

   Le vampire s’installa à côté de moi.

« Tu as réfléchis pour la fête?

-Oui euh… A ce propos le bal est masquée c’est ça?

-Oui c’est ça, ou est le problème?

-J’ai pas de masque! Où peut-on en trouver?

-Je t’en trouverais un. Et pour la robe c’est bon? C’est celle de la prophétie non?

-Oui, je n’en ai pas d’autre.

-Elle te va bien.

-C’est normal, c’est du sur-mesure.

-Je passe te prendre à vingt heures?

-Ca marche.

-Cool! »

   Le soir du bal arriva à grands pas. Enfin, c’était le grand jour.

   On m’appela vers vingt heures. C’était Fallone.

« Hey je suis devant chez toi! Rejoins-moi mais discrètement d’accord? »

   Avant que je n’eu le temps de répondre, mon amie avait déjà raccroché. Je m’exécutai donc en allant le rejoindre sous la forme d’un petit moineau dans l’arbre à côté de chez moi.

« Ca fait au moins dix minutes que je suis là mais lui encore plus, me dit-elle en désignant Liam qui était en train de faire les cents pas devant  ma porte.

-C’est normal qu’il soit là.

-Comment ça c’est normal?

-Il m’a demandé d’être sa cavalière pour ce tout à l’heure.

-Ah mais pourquoi il fait les cent pas devant chez toi?

-Je ne sais pas moi! C’est toi la télépathe pas moi!

-Eh bien justement là je n’y arrive pas!

-Comment ça?

-Je ne peux pas lire dans les esprit où l’amour est présent. Mais pas l’amour, comme amour, non le vrai amour!

-Ah! Au moins on t’a trouvé un point faible!

-Oui mais je peux voir de qui la personne est amoureuse, et c’est de toi!

   Je ne su quoi répondre. Je préférai changer de sujet.

« Bon… Il va sûrement sonner d’ici dix minutes. Tu vas à la fête toi?

-Oui j’y vais.

-Et avec qui?

-C’est Liu!

-je le connais?

-Oui mais sous le nom de M.Vegeta! »

   Je fus plus que surprise.

« Il n’est pas un peu vieux…?

-Il n’a que 19 ans tu sais?

-C’est marrant je lui aurait plutôt donné quelque chose comme vingt-cinq ans. Enfin bref, je vais te laisser. »

   je repartis chez moi, me préparai, puis allai ouvrir à Liam. Il laissa s’afficher un sourire lorsqu’il me vit. Je rougis.

« Tu es très belle… Tiens ton masque!

-Merci! »

    Je vis Fallone, toujours dans l’arbre en train de me faire un clin d’oeil et de faire un coeur avec ses mains. Je soupirais, puis pris le masque que me tendait Liam.

« Je suis prête! »

   Mon petit ami me sourit, puis nous nous dirigeâmes vers le lieu de la fête. Une immense foule de créatures fantastiques attendait devant l’entrée et créait un brouhaha insupportable. Heureusement, je reconnu parmi la foule des visages familiers: Céleste et Aggripa. A vrai dire, je ne m’attendais pas à trouver Aggripa ici, mais elle était juste ravissante: elle était vêtue d’une longue robe avec des volants en dentelle noire et un corset d’un noir encore plus intense. Une broche semblant représenter un loup hurlant à la lune sortait de son chignon. Céleste, elle, était un peu comme d’habitude: une robe courte rose à paillette, un collant assorti, les cheveux bouclés et enfin, une grosse touche de maquillage. Je re-regardai ma robe, voir si celle-ci était à la hauteur de cette soirée mais Liam me rassura.

« Tu es magnifique ne t’inquiète pas. »

    Il me lança un sourire, que je lui rendis. Nous dirigeâmes vers nos amies.

« Whaou, Leïla, t’es trop BELLE!!!, cria Céleste en voyant ma robe.

-Heu… Merci. J’ai pas vraiment l’habitude de porter ce genre de choses…

-Vous attendez quoi, pourquoi vous rentrez pas?, demanda Liam.

-Ils contrôlent les gens à l’entrée, vu que la dernière fois, un hunter a réussi à rentrer dans le camp, ils préfèrent prendre des précautions… Mais putain, qu’est-ce que c’est chiant d’attendre!, lança Aggripa, l’air ennuyé.

-Aggripa, je ne pensais pas que tu aimais ce genre d’évênement!, lui dis-je en espérant lancer la conversation avec la louve.

-Hein? Ah non, Moi si je viens, c’est uniquement parce qu’on m’a forcé, rêve pas trop.

-Pourtant je vois que t’as sorti ta plus belle robe!

-Rah… Laisse tomber, tu peux pas comprendre., dit-elle avant de me tourner le dos. Cette fille était vraiment spéciale… des jours elle me parlait comme une amie, d’autre comme si j’étais une parfaite inconnue.

-T’inquiète Leïla, je te l’ai déjà dit, elle est comme ça avec tout le monde., me dit Céleste.

-Les filles, je crois que c’est notre tour! », s’exclama Liam.

    En effet, en quelques minutes, nous étions passés du bout de la file jusqu’à l’entrée. Des créatures que j’avais déjà croisé gardaient l’entrée.

- »Ils doivent vraiment être méfiants si ils ont postés des suloops devant l’entrée… », lança Liam.

    Les suloops nous firent passer dans une sorte de mini-cabane où nous furent scannée, puis, nous pûmes enfin entrer dans l’amphithéâtre. Celui-ci semblait au moins trois fois plus grand que celui de M. Vegeta, où encore celui de Mme Tory. On pouvait entendre malgré le bruit de la foule, la mélodie que produisait un groupe d’elfes musiciens. En parlant d’elfes, je n’avait toujours pas repéré M. Vegeta et Fallone. Je ne me remettait toujours pas du fait que ces deux là allaient passer la soirée ensembles. Soudain, Aggripa, comme sorti de ses pensées, lança:

« Bon ch’uis désolé les gens mais moi, faut qu’j'y aille. »

    Sur ces paroles, elle parti rapidement vers l’autre bout du bâtiment. Il y eu un moment de blanc avant que Céleste s’exclame.

« Oh!!! Il y a garçon trop mignon là-bas, faut que je lui propose de danser!!! »

    Et elle ne tarda pas de partir à son tour. J’étais désormais seule avec Liam.

« En parlant de danse… Est-ce que tu sais danser? », me fit-il.

    Les réconciliations s’étaient déroulées affreusement vite, et je n’avait pas encore retrouvé toute ma confiance envers Liam. Mais je ne pouvais pas lui mentir en lui disant que je ne savais pas danser car je connaissais bien l’arrière pensée de sa question.

« Oui.

-Alors m’accorderais-tu cette danse? »

    Liam me tendis sa main. J’hésitai à lui donner la mienne, mais au bout de quelques secondes, je finis par la mettre dans la sienne.

    Nous prîmes position, puis, nous commençâmes à valser. J’avais poser ma main gauche sur l’épaule de mon cavalier, et tenait avec ma main droite la sienne. Lui, avait délicatement posé une main dans mon dos. Cet instant fût simplement magique. Oui. Magique; c’était le mot. Si on m’avait dit l’an dernier que j’étais une princesse d’une race féerique et que j’allais sortir avec le plus désiré des vampires, je n’y aurais pas cru!

    Je m’arrêtai dans mon mouvement lorsque je vis parmi la foule Fallone avec M. Vegeta. Celui-ci avait posé sa main dans le dos de mon amie, chose que j’ai remarqué qu’après quelques secondes. Ils se dirigeaient vers la sortie. Lorsque la fête sera fini, Fallone me devra quelques petites explications.

« Pourquoi tu t’arrêtes? Quelque chose ne va pas? », me demanda mon partenaire.

-Heu… non, rien. Oh, il y a des gâteaux! »

    Je me dirigeai à pas vifs vers le buffet, si bien que Liam n’arrivait presque pas à me suivre. Plein de magnifiques pâtisseries, biscuits, cupcakes et autres gourmandises étaient disposés sur la grande table.

« Tu crois qu’on a le droit de se servir?, demandai-je à Liam, l’eau à la bouche.

-A ton avis? Regarde! »

    Celui-ci me montra du doigt Loukas en train de se goinfrer de petits fours.

-Je pense que tu as le droit. », répondit-il.

    A ces mots, je pris sans hésiter un cupcake avec un magnifique glaçage bleu orné d’un papillon en chocolat et de perles de sucre. Je le terminai en quelques bouchés.

« Ouah, quelle goinfre!, dit Liam en rigolant.

-Arrêtes, ne me dis pas que tu peux résister à ces gourmandises!

-Eh bien contrairement à toi, moi je pourrais me passer de ces petites choses… A part si c’est toi qui me les donnes! »

    Un petit sourire malicieux s’afficha sur le visage du vampire.

« Qu’est-ce que tu veux dire par « que ce soit moi qui te le donne »?

-C’est simple, tu prends un gâteau dans ta main… »

Il attrapa un gâteau pour illustrer ses paroles.

- »Puis tu le met dans ma bouche. »

    Il approcha les gâteau qu’il venait d’approcher de mes lèvres. Je reculai face à ce geste, en signe de refus.

« Tu veux toujours me faire faire des trucs tordus! Pourquoi je le ferais?

-Pour me faire plaisir! »

    Il mis sa main dans mes cheveux, mais je la retirai aussitôt.

« Bon… tiens. »

    Je pris sans réellement choisir un gâteau dans le buffet et le fourra dans la bouche de mon petit ami. Il ne fallu pas longtemps avant que celui-ci ai fini de dévorer le gâteau. Lorsqu’il eu fini, il m’embrassa.

« Mesdames, messieurs, elfes, fées et autres créatures! »

    Notre baiser fût interrompu par La reine des fées la mère de Céleste, qui avait pris place sur la scène.

« Comme vous le savez tous, nous sommes ici pour célébrer les 200 ans de notre magnifique Fantasy World Camp! »

    Tout le monde applaudit. Liam et moi fîmes de même.

« Oui oui, mais nous ne sommes pas là uniquement pour fêter cet évènement… Je tenais personnellement et au nom de tous les habitants du camp féliciter certaines personnes pour le courage, leur solidarité et leur intelligence. J’ai l’honneur d’appeler sur scène Mme Leïla, Mme Céleste, M. Liam et Mme Fallone! Les enfants ayant échappés aux griffes des hunters! »

    Un tonnerre d’applaudissement s’éleva dans le bâtiment.

« Je crois qu’on doit y aller », me fit Liam.

    Nous nous dirigeâmes sur la scène, main dans la main. Les autres ne tardèrent pas à arriver. Lorsque Fallone monta sur scène, je lui chuchota.

« Tu me dois des explications pour toi et Vegeta… »

    Celle-ci resta neutre, à ce demander si elle m’avait écouté. Son attention était plus focalisée par la foule.La mère de Céleste repris la parole:

« Avez-vous quelque chose à dire? »

    Celeste s’empara du micro.

« Eh bien voyez vous, nous avons en effet été capturés par les hunters, mais si nous avons réussis à nous échapper, c’est surtout grâce à mon amie Leïla. »

    Tout le monde applaudit, y compris mes amis.La reine repris:

« Eh bien Mme Leïla, pouvez-vous nous expliquer comment avez-vous fait pour vous échapper de la base des hunters? Et qu’avez vous retenu de cette expérience? »

    Elle me tendis le micro. Je le saisis, hésitante.

« Eh bien… A vrai dire, je n’ai pas fait grand chose, juste déclenché une alarme… Il faut dire que les hunters ne sont pas des gens très futés… »

    Tout le monde se mit à rire, ce qui me mis mal à l’aise et me fit rougir. Je jetai un coup d’oeil en direction de Liam. Celui-ci me fit un petit clin d’oeil, pour me dire « c’est bon, t’assure! ».

« Et qu’avez-vous retenu de ce séjour chez les hunters?

-Hum… Que plus jamais je ne retournerais dans un endroit aussi sale et puant. »

    Tout le monde se remit à rire. La reine repris le micro.

« Nous n’allons pas vous déranger plus longtemps et vous laisser profiter de la fête! Je vous souhaite à tous une excelante soirée! »

    Nous redescendîmes de scène, puis j’entendis de murmure sur ma race du style » elle tue tout ce qu’elle trouve », »sans compassion », »cache ses émotions ». Je me dirigeai vers la sortie. Je ne supportais plus la foule, en particulier celle de vampires. Liam ne tarda pas à me rattraper.

« Eh Leïla, tu vas où?

-Je rentre.

-Pourquoi tu pars ? On en est qu’à la moitié de la fête!

-Je ne veux pas rester!

-Pourquoi? Qu’est-ce qu’il s’est passé?

   Mes yeux m’avaient une fois de plus trahie.

« Rien ce n’est que mon ouïe qui s’est un peu trop développée, et j’en ai assez d’entendre ta race critiquer la mienne. »

   Des voix murmuraient derrière moi:

« Elle tue tout ce qu’elle voie pour le plaisir!

-Vous avez bien vu ce qu’elle à fait à Liam? Et elle ose se remettre avec lui! C’est honteux!

-On ne peux pas lui faire confiance.

-Qui vous dit que c’est pas elle aussi qui a tué ses parents adoptifs? »

   Ne pouvant plus contenir mes émotions, je me dirigeai, furieuse, vers le groupe de vampires.

« Comment pouvez-vous tenir de tels propos??

-On ne fait que dire la vérité que tu décide de nier.

-Ce n’est pas vrai! »

   Je sentis que mon corps était en train de changer. J’étais en train d’effecteur une métamorphose, mais j’ignorais encore de quoi. Tout ce que je savais, c’est que c’était quelques chose de très, très gros.

   Le groupe de vampires, étonnés, lancèrent:

« Comment peut-elle se transformer en dragon?? Seul les Mittetios de la famille royale le peuvent!!

-Tu as tout à fait raison, fit Liam en direction du groupe. Leïla est la fille ainée du roi et de la reine, et donc l’héritière du trône! »

   Je m’envolais le plus haut que possible avec l’aide de mes puissantes ailes. Je finit par atteindre un mont où se trouvait une grotte assez grande pour que j’y dorme.

Le projet top secret est dévoilé!!!

Certains ou certaines d’entre vous ont peut être entendu parler d’un projet top secret que j’étais en train de préparer… Hé bien j’ai le plaisir de vous informer que ça y est, il et prêt!!

Amusez-vous bien^^

Remerciements spéciaux à: mon associée Zombicorne, et tous les gens qui ont suivi notre histoire^^
https://www.quizz.biz/quizz-1058361.html

wolf Lyly

les grandes paroles de Wolf Lyly #5 (+ #6)

« Sometimes I just want to go to sleep… And to never awake. So I could dream forever…« 

-Wolf Lyly

 

« En fin de compte je ne suis qu’un chien perdu,

Prenant pour son maître le premier passant venu.

Mais ces visages qui ont fini par m’être familiers…

Je ferais tout pour les protéger.« 

-Wolf Lyly

 

123456



Clan Des Cinglés, Blog |
laclassedesouricette2 |
People always leave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Diego Domínguez france
| Ineshacks
| Cerisetta